The Blacklist (2013- , US)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default The Blacklist (2013- , US)

Message par theyoubot le Sam 16 Mai 2015 - 2:49

The Blacklist



Bon pilote
Le concept, c'est Hannibal Lecter – Clarice Starling, version espionnage. La coopération forcée d'une jeune agent du FBI avec un espion de classe internationale capturé par le FBI. Elle naïve, lui tueur implacable mais amical avec elle.

Ce que j'ai aimé
- ambivalence morale. Le héros objectif de la série est un bad guy. Un espion félon qui a fait fortune dans divers trafics illégaux tout en faisant tuer un tas de gens.
- style du héros. Il est éloquent, sûr de lui, retors. Toujours un coup d'avance sur ses geôliers et leurs ennemis. On comprend rapidement qu'il peut s'échapper quand il veut et que sa captivité sert un but caché.
- James Spader est parfait dans le rôle. Son jeu est correct et sa voix magnifique fait le reste.
- scènes d'action (fusillades) brèves mais excellentes pour de la télévision. Ça aurait pu passer même dans un film.
- budget en adéquation avec le sujet. La base secrète du FBI ne fait pas pitié (figuration, décors) etc.





La série
Après le pilote, les choses se gâtent, mais pas autant que pour la plupart des séries (Believe, Person of Interest, Alias ..)

- Le perso de l'héroïne est raté. 1) sa vie personnelle est liée à son insu depuis des années à celle de James Spader (qu'elle ne connaissait pas). Chaque découverte entraîne un réchauffement ou un refroidissement de ses relations avec James Spader. Ces voltes faces sont répétitives et rapidement chiantes. 2) la relation avec son mari sonne faux. Pathos à deux balles. 3) les réticences et suspicions de la hiérarchie du FBI à l'égard de l'héroïne sont ridicules vus ses exploits.
- À force d'avoir toujours un train de retard sur James Spader, les agents du FBI soi-disant super compétents ont juste l'air de crétins. Il y a cannibalisation entre les deux lignes narratives.
- Quelques épisodes un peu cheap. Évasions ou effractions les doigts dans le nez et incohérences du même genre dues à un manque de moyens.
- Au bout de cinq ou six épisodes, on commence à se lasser de la formule un épisode=un nouvel ennemi.
Mais la série conservent des qualités de rythme, la plupart des intrigues policières ont un minimum de complexité, l'informaticien du FBI et ses piratages paraissent plausibles et James Spader a deux ou trois bonnes tirades.

Mon conseil :
1.01
1.03
1.04
1.09
1.21
2.08
2.12
2.19


soit 8 épisodes sur 44
avatar
theyoubot
Bootleg
Bootleg

Masculin
Nombre de messages : 6078
Age : 33
Localisation : Bordeaux
Emploi : Expert en procrastination
Loisirs : Ciné et tricot
Date d'inscription : 01/07/2007

http://www.youtube.com/TheYouBot

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum